Drupes, polydrupes et féérie

Photos : le long de l’Escaut, 14/07/2020

Rubus fruticosus L., la ronce commune « blackberry » en anglais 🙂 est un sous-arbrisseau qui aime les friches, les haies, mais surtout le grand soleil. D’avril à septembre, on récolte les jeunes tiges, (savoureuses dans les salades) les bourgeons foliaires, les fleurs (qui décorent joliment les plats). En usage thérapeutique, les feuilles se cueillent toute l’année. Inutile par ailleurs d’évoquer la saveur sucrée et acidulée des fruits, les polydrupes, les « mûres », si riches en vitamines !

La drupe est un fruit charnu à noyau […]. De nombreuses Rosacées ont pour fruits des drupes connues de tous, tels l’abricot, la cerise, la pêche, la prune….mais aussi la pomme, la poire, le coing qui sont aussi des fruits à noyaux (Maurice Reille – Éléments de botanique descriptive des végétaux vasculaires – Ed. 2018)
Et lorsqu’il y a plusieurs drupes, comme pour la mûre, on parle de polydrupes 🙂

Si vous souhaitez rejoindre le groupe «des Plantes et des Pavés» pour échanger nos connaissances, nos découvertes, nos photos…

À la semaine prochaine !

Attention, certaines plantes présentent différentes formes de toxicité, d’autres ressemblent fortement à des plantes que nous connaissons… mais sont des exceptions ! Soyez toujours prudents, et ne consommez jamais une plante sans être absolument certain(e)s de son identification.

 

1 Commentaire

  1. Nicolas Moimême Répondre

    Je mangerais bien une petite confiture de polydrupes moi en tout cas maintenant !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.