Timides mais coquets !

Photos : rue du Béguinage, 18/04/2020 et cour de la MQCV, 22/04/2020

Dans le genre « Lamium », je demande Lamium purpureum et Lamium album !

Les voici tous les deux, Lamier blanc et Lamier pourpre.

On appelle souvent le lamier blanc « ortie blanche », mais c’est à tort : ils n’appartiennent pas du tout à la même famille (l’ortie appartient à la famille des Urticaceae, nous aurons l’occasion d’y revenir), et le lamier blanc ne pique pas !

Les Lamiaceae sont souvent des herbacées, mais parfois sont aussi des arbrisseaux ou des sous-arbrisseaux (comme le romarin, Rosmarinus officinalis L., par exemple)

Elles se caractérisent pas une tige carrée, des feuilles simples, opposées deux à deux, avec des fleurs qui se rassemblent autour de la tige… et d’autres caractéristiques qui restent à découvrir 🙂

A noter que dans cette famille, nombre d’espèces et de genres possèdent des poils qui secrètent des essences aromatiques : mélisse, thym, lavande, menthe…

Un peu de vocabulaire ? On voit sur les photos que les feuilles sont opposées deux par deux. Celles au-dessus également, mais à 90° par rapport aux précédentes : par ici les bienfaits de la lumière du soleil ! On dit alors que les feuilles sont opposées et décussées.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Lamiaceae (pour les grands)

 

Si vous souhaitez rejoindre le groupe «des Plantes et des Pavés» pour échanger nos connaissances, nos découvertes, nos photos…

À la semaine prochaine !

Attention, certaines plantes présentent différentes formes de toxicité, d’autres ressemblent fortement à des plantes que nous connaissons… mais sont des exceptions ! Soyez toujours prudents, et ne consommez jamais une plante sans être absolument certain(e)s de son identification.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.